APPROXIMATION LINÉAIRE

Approximation linéaire (2016)

Pour sa première exposition dans un centre d’art français, Esther Stocker est invitée à réaliser une nouvelle production sur toutes les surfaces de La BF15. Cette exposition s’inscrit dans une programmation tournée cette année autour des notions de trame, de maillage relationnel, productif ou technologique. “La trame démontre qu’une structure est toujours quelque chose d’autre que la somme des parties. Le caractère illusoire du motif doit réveiller la curiosité de celui qui regarde.”
Ainsi l’artiste italo-autrichienne nous introduit-elle du plan à l’espace, dans l’illusion d’une continuité que récuse l’impression pourtant inédite qu’elle produit. La grille, omniprésente dans son travail, et sous-jacente à l’histoire de la peinture, s’exhibe ici du sol au plafond, pour affirmer l’artificialité de l’artefact et déstabiliser nos repères.
Le dialogue qui s’installe entre le bâtit et le spectateur déborde des limites de la peinture et de la rigidité du format. Amplifiée, monumentale, cette grille, à la fois picturale et sculpturale, nous projette dans l’expérience saisissante de l’espace et de notre propre corps. La précision des structures côtoie l’imperfection des accidents, générant autant d’espaces que de rythmes, plasticité mouvante d’une expérience poétique.
En ouverture de cette exposition, Élisabeth Bakambamba Tambwe performe une lecture de La pensee et le mouvant de Henri Bergson.

 

Artiste: Esther Stocker
Commissariat: Perrine Lacroix
Vernissage jeudi 10 novembre de 18h à 21h
Lecture – Performance d’ Elisabeth Bakambamba Tambwe à 19h
Exposition jusqu’au 14 janvier 2017
Remerciements: Antoine Bachmann, Gustave Birchler, Joséphine Chauchat et Lucas Zambon