THE BARBIE TRAP

The Barbie Trap (2011)

Installation à SOHO Ottakring

Une installation composée d’une structure faite de ballons roses à partir de laquelle une chaîne de ballons qui rappelle un cordon ombilical et se termine par un pistolet en plastique rose. Certains des ballons sont remplis d’hélium, d’autres simplement avec de l’air et flottent de façon organique à travers la pièce.

La couleur rose représente l’hégémonie de la féminité artificielle actuelle et le résultat des manipulations de la féminité naturelle. Cela contraste avec la forme organique du tissu du ballon mais qui symbolise la force et la fragilité de la féminité.

La construction de la féminité trouve surtout dans le contexte explosif de l’Afrique: le VIH / SIDA continue d’être l’une des pires maladies de l’histoire du monde et la principale cause de décès en Afrique sub-saharienne représente.

Avec leur installation Elisabeth Tambwe veut représenter une part la fragilité et la vulnérabilité des femmes marginalisées dans ce contexte, d’autre part, il souligne donc le fait qu’ils ne sont pas simplement des marionnettes de la mondialisation, les normes culturelles, les rôles de genre ou impératifs biologiques, mais aussi la capacité de puissance apparition vers les structures qu’ils manœuvrent constamment en danger ont. Elisabeth Tambwe appelle son installation, les structures artificielles de prendre conscience, de se lever et crier !, « Kick the habit »

TRADUCTION A REVOIR