Symposium (2015)

Symposium_Elisabeth_Tambwe_ 03-min
Symposium_Elisabeth_Tambwe_01-min
Symposium_Elisabeth_Tambwe_ 05-min
Symposium_Elisabeth_Tambwe_ 02-min
Symposium_Elisabeth_Tambwe_ 04-min
Symposium_Elisabeth_Tambwe_ 07-min

Symposium, d’Elisabeth Bakambamba Tambwe, s’appuie sur le décloisonnement de différentes pratiques artistiques incluant des aspects politiques post-coloniaux. C’est à travers le mouvement, le son, l’installation vidéo et des passages de textes récités, que cette performance explore les liens entre l’ethnocentrisme, l’exclusion, les appartenances socio-culturelles et l’historiographie, qui sont toujours sujets aux distorsions idéologiques. Il s’agit là, de représenter l’Autre, le méconnu – les peuples et les individus souvent au mieux figurants de l’histoire-, qui les plus souvent n’est que nié, ou accusé comme porteur des stéréotypes, tandis qu’il joue, le plus souvent le sous-jacent en action individuelle ou collective, un rôle historique et émancipateur décisif. La conception de l’Autre est toujours aussi une interrogation de soi-même, et remet en question des vérités historiques reçues – parfois honorables, parfois douloureuses -, donnant lieux aux aliénations et dénis et leurs implications psychosociales qui mènent souvent à une attitude de soumission au statu quo global et aux exigences des pouvoirs établis globalement, malgré le fait que les peuples dans les pays détenant le pouvoir global paient aussi un prix élevé, car ils subissent les mêmes forces et violences structurelles.

Symposium est un spectacle de danse engagé, qui ne sépare pas la pensée de sentiment, et qui commente avec l’humour et l’ironie évoquant des événements mondiaux désastreux, dans lequel l’interrogation politique à travers le vocabulaire de la chorégraphie et du spectacle, intègre imperceptiblement le public dans la salle. Encore et encore le spectateur devient partie d’un processus d’un future symposium imaginaire de réconciliation, programmé mais jamais atteint – exemple de promesses trompeuses, qui se perdent dans d’absurdes imbrications dans la réalité brutale, où au mieux l’autosatisfaction apporterait un brin d’espoir.

Distribution

CONCEPT / CHOREOGRAPHIE: Elisabeth B. Tambwe
INTERPRETES / DANSEUR: Elisabeth B. Tambwe, Adriana Cubides, Radek Hewelt
SUPPORT DRAMATURGIQUE: Johannes Maile
THEORETICAL CONSULTING: Baria Mourad
SCENOGRAPHIE: Elisabeth B. Tambwe, Gregory Crapet
OBJECTS DESIGN: Gregory Crapet
CREATION VIDEO ET INGENIEUR DU SON : NicolasSpencer
LIGHT DESIGN: Peter Thalhammer
SUPPORT RECHERCHE: Alex Mabes, Benoit Jouan
PHOTOS : ©Christopher Ohmeyer

Production

PRODUCTION: Dig Up Productions

CO-PRODUCTION: Tanzquartier Wien, Dance Web in the framework of Life Long Burning

AVEC LE SUPPORT DE:

  • Nada Local studio
  • The City of Vienna (Municipal Department for Cultural Affairs)
  • The Culture Programme of the European Union