Tarzan (2019)

God’s Entertainment TARZAN-credit-photo-Emilia-Milewska (1)
God’s Entertainment TARZAN-credit-photo-Emilia-Milewska (3)
God’s Entertainment TARZAN-credit-photo-Emilia-Milewska (2)
God’s Entertainment TARZAN-credit-photo-Emilia-Milewska (6)
God’s Entertainment TARZAN-credit-photo-Emilia-Milewska (4)
God’s Entertainment TARZAN-credit-photo-Emilia-Milewska (5)
Tarzan-God-entertainment-800x533

Gordon Griffith. Qui le connait encore? En 1918, il était le tout premier acteur à jouer Tarzan dans le film. Un film muet, qui excluait naturellement le célèbre cri de Tarzan. Le suivant fut Johnny Weissmuller, rendu célèbre dans les années 1930. La première publication d’un article de Tarzan par l’écrivain américain Edgar Rice Burroughs avait déjà paru en 1912 et, à ce jour, cette figure du “Seigneur de la jungle” est ancrée dans la mémoire culturelle populaire des sociétés occidentales.

Le dernier film de Tarzan est sorti en 2016. Aujourd’hui, les artistes radicaux du groupe viennois God’s Entertainment, spécialisé dans la mise en exergue des faiblesses politiques de notre société, ont découvert ce personnage. Comme représentation de Griffith et de Weissmüller, une performance polarisante s’inscrit parfaitement dans l’incohérence de Tarzan: à voir, y compris une cérémonie du thé, dans l’ambiance chaleureuse du Zacherlfabrik de Vienne.

Production

Production par God’s Entertainment en coproduction avec Darmstadt Summer Course et Kampnagel Hamburg
Avec le Support de MA7 Vienna
Photo: GE/Peter Mayr/Emilia Milewska